Mr le Maire
jc-photo.jpg
........L'équipe.......
...Vie démocratique...
Spécial - L'école
 
brissac49.jpg
 
 
 
brissac43.jpg
 
 
brissac40.jpg
 
 
 
 
maternelle_st_bauzille__20131122104732_00001.jpg
 






Cliquez sur la lettre pour lire la réponse












 
Compte rendu de réunion du 07 12 2010




Cliquez sur le texte pour voir la circulaire

 
 




 



 





 













Compte rendu du 15 décembre 2009
Commission restauration scolaire
 








Ordre du jour de la réunion du 26 novembre 2009 demandée par
le collectif des parents d'élèves des écoles publiques












Courrier envoyé









Courrier envoyé




"parents d'élèves de brissac"








 
 

Lettre ouverte aux élus de la République

Mesdames et messieurs les maires

Mesdames et messieurs les députés

Mesdames et messieurs les sénateurs ,

La réforme de l’école publique primaire avance à marche forcée.

Après les suppressions de postes (-25000 en deux ans) répondant au dogme du non renouvellement

d’un fonctionnaire sur deux partant en retraite, le gouvernement va entamer la réforme du statut

même de nos écoles.

Mais revenons un instant sur la liste des changements déjà engagés

Des programmes fortement teintés d’idéologie passéiste, rejetés majoritairement par la profession et

les plus éminents pédagogues ;

Des évaluations nationales cachant mal une volonté de mise en concurrence des écoles ;

Des Réseaux d’Aides Spécialisées aux Enfants en Difficulté (RASED), démantelés

La suppression de 2 heures de classe par semaine pour l’ensemble des élèves

La surcharge des journées de classe pour les élèves repérés en difficulté, par la mise en place d’un

temps d’enseignement hors temps scolaire

Des associations complémentaires de l’éducation nationale mises en grave difficulté financière

Le renforcement du financement public des écoles privées : « l’article 89 » même amendé, contraindra

dans la majorité des cas, les communes à financer des écoles privées en dehors de leur territoire …

Intéressons-nous, maintenant, à 2 réformes en préparation, celles qui vont relever directement

de la gestion des communes (Jardins d’éveil et EPEP)

Les jardins d’éveil et les Établissements Publics d’ Enseignement Primaire (EPEP)

sont deux réformes majeures qui vont profondément modifier la forme,le rôle, la répartition et le

financement de l’école publique.

Dans ces 2 réformes, l’implication des communes en terme de responsabilité et de financement sera

déterminante.

Les jardins d’évei l :

Michèle Tabarot, chargée de la préparation d’un rapport sur le sujet :

« Je propose donc de confier aux communes et intercommunalités une compétence facultative en

matière de développement de l’offre de garde et la responsabilité de l’accueil de la petite enfance »…

Ce mode d’accueil inclurait une participation financière des familles. …

Le coût unitaire par enfant a été estimé à 6 200 € …

L’accès au jardin d’éveil dès deux ans pourrait devenir, à terme, possible pour la quasi-totalité des

enfants âgés de 2 ans, y compris les enfants handicapés. Ce mode de garde innovant est une

alternative de qualité à l’école maternelle, qui devrait constituer une première étape de la mise en

oeuvre du droit de garde.

Le rapport « Thélo t » est très éclairant à ce sujet :

« Le Rapport Thélot souhaitait introduire la scolarité obligatoire à partir de 5 ans et que ces enfants

soient rattachés au cycle II.

Par ailleurs, M Théot a affirmé en février 2004 que, dans un avenir proche, les postes d’enseignants

seraient payés par les communautés de communes. Si les communes doivent un jour payer les

enseignants, l’école maternelle n’existera plus que dans les communes riches et/ou dans celles qui y

croient vraiment. »

Non seulement la création des jardins d’éveil aura inévitablement des conséquences sur le budget

des communes, mais à terme, c’est le maintien des classes maternelles qui sera remis en question.

Les EPEP :

Préconisé dans le rapport Thélot, repris dans les rapports Camdessus et Attali, le projet de

regroupement des écoles primaires dans des structures plus vastes, devrait être discuté au printemps

à l’Assemblée et au Sénat.

Selon la proposition de loi qui sera présentée, des Epep constitués de minimum 15 classes seront et

pourront être créés. Ils seront administrés par un Conseil d’administration se substituant aux conseils

d’écoles actuels, et dirigés par un directeur nommé par l’inspecteur d’académie.

Ce qui n’est pas dit dans la proposition de loi c’est l’impact des Epep sur le nombre et la répartition

des écoles primaires sur notre territoire.

Le nombre de classes conservées après la première année de fonctionnement dépendra du seuil de

fermeture. Bien entendu, les classes isolées ou les écoles à 2 classes seront les premières touchées

par ces fermetures.

Est-ce souhaitable en terme d’offre de service public et d’aménagement du territoire ?

Est-il raisonnable de concentrer les élèves dans des écoles plus grandes avec des classes plus

chargées ?

Certains (des inspecteurs d’académie entre autres) n’hésiteront pas à vous affirmer que les petites

écoles isolées, avec souvent des classes multi-niveaux sont moins « performantes » que les autres.

C’est oublier un peu vite que des études récentes prouvent le contraire :

( rapport de Mme Françoise Oeuvrard (Direction Evaluation et Prospective du Ministère de

l’Education Nationale) et le rapport Ferrier (Inspection Générale de l’Education nationale),

corroboré par le rapport Leroy-Audoin (Institut de Recherches sur l’Economie de

l’Education)):

Nous savons que, comme nous, vous sous souciez des élèves qui sont confiés à l’école de la

République et notamment de ceux qui se trouvent en difficulté dans les apprentissages ;

Nous pensons qu’à travers l’ensemble de ces réformes se profile une dérive certaine vers un

désengagement de l’État de l’organisation du système scolaire public.

Nous pensons que le principe essentiel de l’égalité républicaine est gravement remis en question.

Nous pensons aussi qu’il est de votre droit et de votre devoir de vous saisir de ces réformes avant

qu’elles ne vous soient imposées, quand d’autres comme la taxe professionnelle par exemple, se

profilent en parallèle.

Nous souhaitons des réformes dont l’objet soit vraiment au service des enfants et non celles-ci qui

sont principalement guidés par des arbitrages budgétaires.

Il nous paraît fondamental aujourd’hui, que se rejoignent les élus, les parents d’élèves et les

enseignants dans des actions communes d’opposition à cette destruction programmée de notre

système éducatif. D’ailleurs une majorité des enseignants et des parents, lorsqu’ils sont informés,

n’approuvent pas ces différentes réformes et tentent de les combattre. Dans ce même esprit, certains

enseignants ont choisi en conscience la désobéissance pédagogique, s’exposant ainsi à des

sanctions, dans le souci de conserver une école Républicaine.

Enfin, c’est parce que demain le PRÉAMBULE DE LA CONSTITUTION DU 27 OCTOBRE

1946 « La Nation garantit l’égal accès de l’enfant et de l’adulte à l’instruction, à la formation

professionnelle et à la culture. L’organisation de l’enseignement public gratuit et laïque à

tous les degrés est un devoir de l’État » ne sera plus respecté ; et parce que nous savons

que vous allez être confrontés à des décisions touchant à la réorganisation du système

éducatif primaire, que nous vous adressons cette lettre ouverte.

COLLECTIF DES ENSEIGNANTS EN RESISTANCE

fédérés en réseau par le blog « Résistance pédagogique pour l’avenir de l’école »


                                                      De : "JUJU MARTIN"
> A : "mairie.brissac@wanadoo.fr"
> Copie à :
  > Objet : Attn Mrs RODRIGUEZ - SCHNITZLER 
et Me RABOU
>
> A l’attention de
> Mr RODRIGUEZ – Maire de BRISSAC
> Mr SCHNITZLER – 1er adjoint
> Et Me RABOU – chargée des affaires scolaires.
>
> ------------------------------------------------
>
> Bonjour Madame et Messieurs,
>
> Dans le cadre de la commission cantine,
> Nous tenions à vous adresser l’ensemble du dossier présenté lors de la réunion du 25 mars.
>
> Vous trouverez en pièces jointes les éléments ci dessous:
>
>     Compte Rendu de la réunion du 25 mars
>  1  INTRO dos 2503 + dates + contacts
>  2  CR- Compte Rendu menu cantine 23.03
>  3  Proposition MENU pour le cahier des charges
>  4  exemple de CCTP marchés_repas
>     et Règlement de consultation « Fournitures des repas » (p.24)
>  5 Comparatif différentes restauration scolaire
>     et CR du conseil municipal de St Jeannet 06
>  6 Organigramme de cuisine externalisée
>     et Organigramme de cuisine centrale
>  7 Pour rappel : Note Cahier des Charges proposé par la CCCGS.
>  8 Annexe : reco. GEMRCN
>
> Nous vous en souhaitons bonne réception et bonne lecture
> afin de bien cerner le sujet et de comprendre nos souhaits
> en vue d’une amélioration de la restauration scolaire
> et dans le sens d’un développement économique local.
>
> Veuillez recevoir nos respectueuses salutations.
>
> Judith Martin
> Pour le collectif de parents d’élèves de la Communauté de Communes des Cevennes Gangeoises et Suménoises.
>
>
> (NB. Si cela n’est deja fait, vous avez encore la possibilité de VOIR ou REVOIR le film “nos enfants nous accuseront” au cinéma ARC EN CIEL de GANGES. Scéance lundi 06 à 17H15 et mardi 07 à 19H. -
> Un regard différent sur l’alimentation de nos enfants, des question et qq réponses possibles !! )
> ------ Fin du message transféré
 























 

Bientôt  la retraite à  70 ans ?
Cette année, pour mes 67 ans, mes quarante deux élèves de cours préparatoire se sont cotisés pour m'offrir une canne. Cela  m'a fait bien plaisir car je  commence à avoir du mal à les suivre  quand o­n fait des rondes. Je leur ai  exceptionnellement fait un bisou  pour les remercier. Mais une circulaire ministérielle me l'interdit  pour éviter les accusations de pédophilie. Vous avez bien lu  : quarante deux élèves ! Et oui ! Depuis quelque temps,  les départs  en retraite ne sont plus remplacés, alors, o­n compense.
L'énorme brouhaha des bambins ne gêne pas ma collègue de 71 ans, car cela  fait déjà 10 ans qu'elle est sourde !...

Et depuis  sa fracture du col du fémur, elle ne sort plus en récréation ;la prothèse de hanche étant trop chère pour la Sécu et la MGEN, le docteur lui a  directement soudé le fémur sur le bassin. o­n la pose dans sa classe le matin et puis o­n la sort le soir quand o­n a terminé la  correction des cahiers et  le balayage des classes.

C'est moi qui suis chargé d'y penser car le directeur n'a plus toute sa tête, il serait capable de l'oublier.
Depuis qu'on a  supprimé sa charge de direction, il a repris sa classe de cours  moyen, il en est très content, il dit que le niveau scolaire de ses  élèves monte continuellement et que c'est pour lui, un grand motif de  satisfaction. Personne n'a encore osé lui dire qu'il donne à chaque fois  les mêmes contrôles. C'est fou ce que la maladie d'Alzheimer  fait de ravages.Les élèves o­nt été un peu surpris au début  et puis ils s'y sont faits.
Nous aussi, o­n a été un peu  surpris au début, son ordre du jour des conseils de maîtres  est invariablement consacré à la lecture du livre de monsieur Luc Ferry (pas Jules !) ; mais c'est un bon exercice : o­n y découvre des  fautes  de français à chaque lecture. Je fais partie  d'une famille où l'on est enseignant depuis 4 générations.
Mon fils  de 30 ans voudrait rentrer dans l'éducation nationale, mais il n'y a  pas  de place. Je lui ai conseillé de faire une carrière militaire de 15ans.
Il pourra ainsi rentrer à l'éducation nationale grâce à  un emploi réservé !
J'espère qu'il suivra mon conseil car  c'est actuellement la seule filière possible.L'année prochaine, je pars en retraite. Bien obligé, la prostate me joue  des tours ; je ne suis plus étanche et je sens bien que ça  empire. Pour cette année, les couches super absorbantes vont suffire  mais ça ne va pas durer ; heureusement qu'on n'a pas l'occasion de  rire sinon j'imagine le pire.
Ma maigre pension va m'obliger  à rester devant une télé insipide. Moi qui avais rêvé de voyages avec Arts et Vie, vers  des pays lointains.

Les statistiques disent que  les enseignants o­nt  une plus grande espérance de vie ; les journées risquent  d'être longues. Mais j'y pense : si j'allais faire la surveillance dans un  lycée, peut-être que les lycéens me fileraient un peu d'herbe pour  voyager  pas cher ? o­n nous a longtemps appelés " les hussards de la république " ; aujourd'hui  nous sommes " les usés de  la république ".

L'école

 

juste une petite signature ... c'est si important !



Vous tous qui avez des enfants en bas-âge, des enfants qui sont ados, des enfants qui ont eux-mêmes des enfants maintenant, vous savez combien l'école maternelle est un lieu vital d'épanouissement et d'éducation pour les premières années de la vie. Tous les pays étrangers, qui n'ont pour structures de petite enfance que des "Jardins d'enfants", garderies municipales ou privées, nous envient notre école maternelle où la pédagogie est adaptée à l'enfant dès la petite section.
Or pour des raisons d'économies budgétaires, le gouvernement français menace de supprimer les petites et moyennes sections des écoles maternelles au profit de garderies municipales ou privées, où les enfants seraient sous la garde de personnels titulaires du CAP petite Enfance (2 ans après le BEPC) et non plus encadrés par des enseignants qualifiés (5 ans après le BAC). Ainsi on sacrifie les plus jeunes et ensuite on criera à l'échec scolaire et social !


Alors pour défendre l'école maternelle française publique, laïque et gratuite pour tous, signez la pétition mise en ligne par l'Association Générale des Enseignants des Ecoles Maternelles (AGEEM) que vous trouverez à l'adresse suivante :

http://marnesia.free.fr/phpPetitions/index.php?petition=2


et diffusez largement au travers de vos carnets d'adresses


Merci d'avance ........ pour que les petits à venir aient encore la chance de faire leur rentrée en maternelle !!!

 


Date de création : 13/12/2008 13:17
Dernière modification : 11/09/2015 12:08
Catégorie : Spécial
Page lue 5900 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


La mairie
...Agenda réunions...
........Visites........

 0 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Courriel
Le site communal
logo_site_commune.jpg
....Lettre d'Info....
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
53 Abonnés
Lien vers Brissac info
brissac-haut.jpg
Diaporama
^ Haut ^